Aux 20 classés pour le Coupe d’Europe l’été prochain (Allemagne, France, Belgique, Portugal, Espagne, Écosse, Turquie, Autriche, Angleterre, Hongrie, Slovaquie, Albanie, Danemark, Pays-Bas, Roumanie, Suisse, Serbie, République tchèque, Slovénie et Italie), a rejoint ce mardi la Croatie. , qui a obtenu le dernier ticket direct pour le championnat de l’été prochain. Ce sera la dernière chance de voir Luka Modrić capitaine de son pays en quête d’un titre international dont il a été assez proche ces dernières années.

Leur classement, après avoir battu l’Arménie (1-0), les envoie en barrages gallois, qui devra lutter pour l’une des trois places qui restent encore à attribuer. Aux côtés de l’équipe britannique, onze autres joueront pour leur place en mars de l’année prochaine. Pologne, Estonie, Finlande, Ukraine, Islande, Israël, Bosnie, Géorgie, Kazakhstan, Grèce et Luxembourg.

Le tirage au sort des barrages aura lieu jeudi à Nyon, avec trois groupes de quatre équipes et des éliminations directes – demi-finales et finale – dans chaque groupe, dont un seul, le vainqueur, obtiendra un billet pour l’Allemagne.

Les tambours Euro, définition

Avant que les barrages ne soient résolus, le tirage au sort de la Coupe de l’Euro aura lieu. le 2 décembre à Hambourgqui a déjà les participants répartis dans ses quatre tambours.

L’Espagne sera dans la première, celle des têtes de série, aux côtés de l’Allemagne, pays hôte, de la France, du Portugal, de l’Angleterre et de la Belgique. L’aristocratie continentale et grande favorite pour le titre.

Depuis le deuxième Le Danemark, la Turquie, la Hongrie, l’Autriche, la Roumanie et l’Albanie débuteront, les équipes un échelon en dessous.

Il y a presque plus de danger dans le grosse caisse Cd’où pourraient émerger comme rivaux la Croatie, les Pays-Bas, l’Écosse, la République tchèque, la Slovénie ou la Slovaquie.

Le quatrième et dernier tambour est le seul à ne pas se fermer, puisqu’il faudra additionner les trois équipes qui remportent les play-offs. Pour le moment, il est occupé par trois équipes dans des temps faibles mais cela peut aussi poser beaucoup de problèmes, comme l’Italie historique, la Suisse toujours coriace ou la Serbie.

Dans ce scénario, l’Espagne pourrait, par exemple, avoir un groupe a priori simple avec trois rivaux comme l’Albanie, la Slovaquie et un des barrages ; ou une situation beaucoup plus compliquée avec des compagnons de voyage comme le Danemark, la Croatie et l’Italie.

A lire également