La maxi-arnaque, centrée sur Bonus culturel, a impliqué plus de 600 jeunes dans toute l’Italie. Les voleurs se sont fait passer pour des employés municipaux chargés de « faciliter » les procédures d’obtention de la contribution en espèces.

Comme le rapporte ‘Poignée’l’arnaque serait là 300 mille euros. Finalement, la fraude a été révélée grâce à une enquête du parquet de Trieste.

Arnaque au bonus culturel : que s’est-il passé

L’arnaque s’est déroulée dans toute l’Italie, impliquant plus de 600 enfants. L’arnaque a surfé sur la vague du Bonus Culture, c’est-à-dire la contribution des 500 euros payable aux jeunes qui viennent d’avoir 18 ans et qui entrent dans l’âge adulte.

Mais comment l’arnaque s’est-elle produite ? Ce qui s’est passé? Dans la plupart des cas, le modus operandi a été plus ou moins le même, comme il l’explique ‘Poignée’: les assaillants ont volé l’identité des jeunes de 18 ans se faisant passer pour des employés des bureaux d’état civil municipaux, avec pour mission floue de « faciliter » les démarches d’obtention du Bonus Culture. Ils ont ensuite profité des données volées par tromperie pour accéder à l’App18 en préparant de faux bons d’achat. Puis, après avoir activé un SPID avec les coordonnées réelles des malheureux mais via un autre prestataire que celui activé par les jeunes en question, les escrocs ont volé le butin de 500 euros en effectuant des achats auprès d’entreprises présumées complices.

Un stratagème élaboré qui a finalement été découvert par les carabiniers, grâce à une enquête menée par le parquet de Trieste. La recherche a révélé, jusqu’à présent, 620 cas dans toute l’Italie, mais on soupçonne que ce chiffre pourrait être plus élevé. L’arnaque porterait sur des chiffres faramineux, c’est-à-dire 300 mille euros.

A lire également