Le jeune homme de 13 ans s’est suicidé dans la maison où il vivait avec ses parents. Ce sont eux qui ont retrouvé le corps de leur fils et ont appelé les secours. Mais malheureusement, il n’y avait rien à faire.

Selon de premières reconstitutions, encore à vérifier, l’étudiant aurait été soumis à des violences psychologiques pendant des mois intimidation, également pour sa prétendue orientation sexuelle. Le collège fréquenté par le garçon, en signe de deuil, a arrêté toutes ses activités pendant deux jours.

Un jeune de 13 ans se suicide à la maison : retrouvé par ses parents

Le drame s’est produit dans une municipalité de la province de Palerme. C’était samedi soir et les parents n’étaient pas là à ce moment-là. Le garçon, âgé de seulement 13 ans, il s’est suicidé en se pendant dans la cage d’escaliercomme le « Le Courrier de la Sera ». Ce sont ses parents qui l’ont retrouvé et ont appelé à l’aide. Mais il n’y avait rien à faire pour le jeune homme. L’arrivée des secours n’a pu que confirmer son décès.

L’hypothèse du harcèlement

Le ministère public et le parquet pour mineurs de Palerme enquêtent sur l’affaire, en collaboration avec les carabiniers du commissariat de Villagrazia di Carini. Les témoignages des parents ont ensuite été recueillis et les appareils électroniques du garçon ont été saisis dans l’espoir de trouver des indices utiles sur les motivations qui ont poussé le jeune de 13 ans à prendre des mesures extrêmes. Parmi les hypothèses les plus concrètes, pour l’instant, se trouve ce que le garçon considère comme victime d’intimidateurs, qui se seraient moqués de lui à plusieurs reprises, également pour sa prétendue orientation sexuellelui rendant ainsi la vie impossible : selon ce qui a été rapporté par « Le Courrier de la Sera »ils lui auraient dit pendant des mois « Vous êtes gay», le soumettant à une violence psychologique constante. Les soupçons sont ressortis surtout des témoignages et des inquiétudes exprimés dans les conversations des élèves et des parents.

A lire également