Une rencontre de vieux amis dans laquelle, parfois, les souvenirs ne coïncident pas avec la réalité. Comme ce banc, si reconnaissable dans n’importe quel quartier espagnol, sur lequel est assis Carlos Alcántara (Ricardo Gómez) avec ses amis Luis (Manuel Dios) et Joséte (Santi Crespo). On croit que ce banc a toujours été là ; un autre, qu’ils viennent de le mettre. Et ils se lèvent pour voir le camion dans lequel ils jouaient étant enfants. C’est la dernière promenade San Gennaro et aussi pour la dernière fois, la voix de Carlos Hipolito, la voix de l’expérience, la voix de Carlitos, l’héritier. « Le 13 septembre 2001, deux jours après l’attentat de New York, était diffusé le premier épisode d’une série qui allait nous changer à jamais. » Et grâce à une télévision, l’en-tête original de ‘Raconte-moi comment cela s’est passé’. Et ‘À n’importe quelle fête’ de La Mode joue. C’est ainsi que se sont terminées les séries TVE et Ganga après 413 épisodes, sur La 1, aux premières heures du mercredi 29 novembre au jeudi 30 novembre.

Santi Crespo, Manuel Dios et Ricardo Gómez, dans la scène finale de « Dis-moi comment c’est arrivé ! »

RTVE

Ce n’est pas la seule chanson que les scénaristes Jacobo Delgado et Ignacio del Moral utilisent pour un dernier chapitre, réalisé par Óscar Aibar, qui commence et se termine avec la télévision comme celui de la famille. Le début de la fin, dans ‘Raconte-moi comment cela s’est passé’, est la retransmission en direct du 11 septembre par Ana Blanco. L’effet ‘Forrest Gump’ planifie pour la dernière fois. Et si Carlitos et Karine (Elena Rivera) étaient dans l’un des avions ? Le cœur, dans un poing, même si l’on sait qu’ils arriveront à Sagrillas, pour dire au revoir et enterrer Herminia (María Galiana), et même en 2020, pour vivre une pandémie et se séparer.

Mais la fin du monde, dans le dernier épisode de ‘Dis moi’, en 2001, ce sont les attentats contre les Twin Towers. Il le dit Herminie: « Quelle façon de commencer le siècle. » C’est ce que dit un client du bar Sagrillas. Antonio Alcántara (Imanol Arias) entre pour se débarrasser de l’idée que son plus jeune fils, qu’il n’a pas vu depuis 13 ans (nous, depuis 5 ans), est dans cet avion. Ils se retrouvent enfin dans les vignes où le père de famille décèdera en 2021. La série a changé. Les personnages ont changé. Le temps a changé. «Je ne suis pas sexiste. « Je ne frappe personne », lui dit-il. Antoine à Mercedes (Ana Duato) après le retour du fils prodigue. Ils parlent, dans la chambre, que Karine gagner plus que Carlos. Mercedes Elle se vante d’avoir gagné plus d’argent que son mari. Karine et Carlosaussi au lit, ils parlent de leur âge Mercedes et Antoine. « Je suppose que les hommes ne savent pas aimer », dit le fils à son père le lendemain.

Le résultat de ‘Raconte-moi comment cela s’est passé’ C’est plein de conversations (de ‘mea culpa’) et la plus transcendantale est celle de Herminieavant son dernier souffle, et son petit-fils Carlos, à qui, comme Julieta Serrano de « Douleur et gloire », il donne quelques instructions après sa mort : qu’ils ne portent pas de noir à l’enterrement, qu’il n’y a pas de couronne (un brin de fleurs des champs suffit), qu’ ils portent une danse (un pasodoble) et laissent les frères Alcántara se préparer. Dit et fait dans un épisode qui dure près de 90 minutes, comme au bon vieux temps.

Image principale – Images de l'épisode 413 de « Dis-moi comment c'est arrivé »
Image secondaire 1 – Images de l'épisode 413 de « Dis-moi comment c'est arrivé »
Image secondaire 2 - Images de l'épisode 413 de « Dis-moi comment c'est arrivé »
Images de l’épisode 413 de « Dis-moi comment c’est arrivé »
RTVE

On sonne la cloche de Sagrillas, qui célèbre les fêtes patronales. L’orchestre chante « Je veux danser », de Sonia et Selena. « L’Espagne est différente », dit-il Agnès (Irène Visedo), avant, au milieu d’une dispute familiale, au milieu du sillage de Herminie. C’est à la fête municipale que les frères Alcántara se réconcilient, sous les yeux de leurs parents, et que le personnage de Karine, enceinte, monte sur scène pour interpréter « Comment les années ont passé » de Rocío Dúrcal. Et puis, après cette belle scène qui pourrait bien servir de fin à ‘Raconte-moi comment cela s’est passé’les scénaristes présentent une coda qui boucle la boucle.

« Les choses que nous avons vécues ici ensemble », soupire-t-il. Carlos Alcantarà en se promenant dans San Genaro avec ses amis de toujours. « Un jour, il faudra les écrire », suggère Luis, dont l’interprète, Manuel Dios, s’est joint comme scénariste dans la saison 21 de ‘Raconte-moi comment cela s’est passé’. « Qui va s’en soucier, mec ? »

A lire également