Le président du gouvernement et le président de la Generalitat se réuniront aujourd’hui à Barcelone, à partir de 12h00, pour discuter de « questions d’intérêt commun », selon des sources de La Moncloa, comme le traitement au Congrès de l’amnistie. loi sur les personnes poursuivies et condamnées liées au « procés », au transfert de Cercanías et au financement régional, selon Pere Aragonès, et la revendication d’indépendance par le leader régional catalan.

La dernière fois que Pedro Sánchez et Aragonès se sont vus en réunion officielle, c’était au Palais de la Moncloa, le 15 juillet 2022. Ainsi Ils ont convenu d’activer la soi-disant table de dialogue, forum d’où sont issus les grâces, la suppression de la sédition du Code pénal et la réduction de la peine pour détournement de fonds. L’actuel se produit après avoir su que Sánchez rencontrerait Carles Puigdemont et Oriol Junqueras.

De La Moncloa, ils n’ont pas détaillé les sujets qui seront discutés lors de la réunion de ce jeudi et se limitent à une réunion « dans le cadre de la normalité institutionnelle la plus absolue » et « un autre exemple de l’engagement du gouvernement en faveur du dialogue » avec les indépendantistes, partis qui soutiennent l’Exécutif de coalition au Congrès. Ainsi, les sources de La Moncloa se limitent à souligner que « les questions d’intérêt commun seront abordées ».

La personne qui a précisé les questions en débat est le président de la Generalitat. Il l’a réitéré ce mercredi au Parlement et cela a été corroboré par des sources gouvernementales. Aragonès souhaite que ce soit « une réunion de travail », c’est-à-dire pour faire avancer les revendications des nationalistes. Les priorités du président se concentreront sur le transfert de Cercanías, financement « singulier » pour la Generalitat et la demande d’un référendum sur l’indépendance.

De leur côté, de La Moncloa, ils réitèrent cependant que la visite se fera « avec humeur constructive et voulant continuer à travailler pour parvenir à des accords qui améliorent la vie de tous les citoyens », dans une « collaboration institutionnelle à tous les niveaux » qui, de l’avis de l’Exécutif, « est nécessaire pour optimiser les ressources, pour le bon fonctionnement des services publics et pour mieux répondre aux besoins des citoyens.

Avant la rencontre au Palais de la Generalitat, les deux dirigeants se mettront d’accord sur l’inauguration du supercalculateur MareNostrum 5 (à Barcelone). À la fin de la réunion institutionnelle, Sánchez comparaîtra pour s’adresser aux médias depuis la Galerie gothique du Palais de la Generalitat et, plus tard, Aragonès fera de même pour évaluer le résultat de la réunion.

A lire également