Avec l’arrivée du froid, comme chaque année, les désagréments ne manquaient pas dans les différentes écoles réparties dans toute l’Italie. Le dernier cas qui suscite des discussions s’est produit dans un institut technique de la province de Novare.

Comme le rapporte ‘L’empreinte’qui raconte l’actualité, la base du problème est, comme d’habitude, un défaut dans le système de chauffage.

Panne du système de chauffage : trois cours à Papa

Encore une fois un défaut dans le système de chauffage. Le problème, qui s’était déjà manifesté début novembre, a finalement conduit à une mesure assez drastique : le retourner chez papa pour trois coursde manière à permettre les réparations nécessaires.

Les températures enregistrées dans la salle de classe avaient en effet chuté de façon drastique, atteignant même 15 degrés. En d’autres termes, une situation intenable. C’est précisément pour cette raison que le 7 novembre, les étudiants ont été contraints d’abandonner l’école et de rentrer chez eux froids. En assemblée, les mêmes jeunes ont abordé le sujet, suggérant, en attendant une solution, l’utilisation temporaire de radiateurs électriques. Entre-temps, le directeur a immédiatement signalé les désagréments à la Province, en mentionnant, en outre, la même situation d’urgence également au siège historique de l’institut. Puis, face aux protestations des parents face à la récurrence du problème, il a opté pour le retour à l’enseignement à distance. « Il n’y avait rien d’autre à faire »a déclaré le directeur, comme le rapporte ‘L’empreinte’. « Pour éviter que les enfants ne manquent des heures de cours et lancer les travaux de rénovation. Ainsi trois classes ont été placées chez Papa pour le temps strictement nécessaire au travail, qui ne pouvait être réalisé avec les élèves en classe ».

Le conseiller provincial chargé des bâtiments scolaires, Renzo Crivelli, a souligné l’intervention immédiate de la Province, malgré l’échec inattendu. « Nous avons loué et installé ces salles de classe et personne n’avait jamais signalé un problème de ce type »a expliqué. « Nos techniciens ont plutôt découvert un défaut dans la ligne de chauffage de toute une partie du bâtiment. Les travaux de réparation ont déjà commencé et le problème devrait être résolu d’ici quelques jours. En ce qui concerne les chaudières scolaires en général, il s’agit d’un problème très complexe. , car ils sont presque tous anciens et devraient être changés. Nous participons à un appel d’offres sur l’efficacité énergétique justement pour trouver le financement ».

A lire également