Après la messe funéraire que l’archevêque de Valladolid célébrera ce dimanche, Luis Arguello, Concha Velasco reposera au Panthéon des personnages illustres du cimetière Carmen de la ville. Il le fera avec Miguel Delibes et José Zorrilladeux des grands écrivains que cette terre a offerts au monde.

Justement, l’auteur de « Les Saints Innocents » Il fut l’un des derniers à être enterré dans un panthéon inauguré le 13 décembre 1902 pour abriter la première de ses illustres figures, le créateur susmentionné de Don Juan Tenorio.

Depuis, la tombe, située au rond-point principal du cimetière, continue d’accueillir des personnages de Valladolid. Des écrivains, comme Emilio Ferrari, Francisco Pino ou Rosa Chacel. C’est aussi la dernière demeure de l’essayiste Narciso Alonso Cortés; le danseur Vicente Escudero ou le scientifique Pío del Río Hortega.

Le panthéon a la forme d’un octogone. Au-dessus, un socle en pierre avec l’inscription ‘Panteón Fils Illustres de Valladolid’ et le bouclier de la ville. Sur le piédestal, une statue d’environ deux mètres de haut qui représente la Castille et porte une torche éteinte en allusion à la mort. Autour d’elle, huit pierres tombales sur lesquelles reposent les restes de José Zorrilla, Pío del Río Hortega, José Muro López, Narciso Alonso Cortés, Ricardo Macías Picavea, Vicente Escudero, José Almirante Torroella et Emilio Ferrari.

Chaque 1er novembre, la Mairie de Valladolid se réunit autour du Panthéon pour prier pour les citoyens décédés de Valladolid.

A lire également