Au moins 116 personnes sont mortes dans un tremblement de terre qui a effondré des bâtiments dans le nord-ouest de la Chine, où les sauveteurs ont commencé mardi à fouiller les décombres dans des conditions glaciales à la recherche de survivants.

Au moins 105 personnes ont été tuées et près de 400 blessées dans la province du Gansu, ont indiqué les autorités locales, à la suite d’un puissant séisme peu profond vers minuit.

Selon la télévision d’État CCTV, 11 autres personnes ont été tuées et plus d’une centaine blessées dans la ville de Haidong, dans la province voisine du Qinghai.

Le tremblement de terre a provoqué l’effondrement de maisons et causé d’autres dégâts, tandis que les habitants ont couru dans les rues par des températures glaciales, a rapporté l’agence d’État Xinhua.

«J’étais mort de peur. Regardez comme mes mains et mes jambes tremblent », a déclaré une femme d’une trentaine d’années dans une vidéo publiée sur le compte de réseau social du Quotidien du Peuple, un journal officiel.

« Dès que je suis sortie de la maison en courant, la terre de la montagne a cédé et est tombée sur le toit », a-t-elle déclaré, assise avec un bébé dans les bras et recouverte d’une couverture.

La secousse de magnitude 5,9, selon l’Institut géophysique américain (USGS), s’est produite à 23h59 (15h59 GMT) à une profondeur de dix kilomètres.

Xinhua a rapporté que la magnitude du séisme était de 6,2 et qu’il a été ressenti dans la ville historique de Xi’an, dans la province septentrionale du Shaanxi, à environ 570 km de là.

L’épicentre du séisme se trouvait à 100 kilomètres au sud-ouest de la capitale provinciale, Lanzhou, et a été suivi de plusieurs répliques.

Les équipes de secours ont commencé à travailler tôt mardi et le président Xi Jinping a appelé à « tout mettre en œuvre » dans les efforts de recherche et de secours.

Les autorités provinciales se sont également rendues dans les zones les plus durement touchées, a ajouté Xinhua.

L’agence a signalé des pannes d’électricité et d’eau dans certains villages, et des vidéos publiées sur les réseaux sociaux montraient des toits effondrés et des débris dans les rues.

La vidéosurveillance a montré des images de véhicules de secours arrivant dans les zones touchées sur des routes enneigées.

La télévision a indiqué que plus de 1 400 pompiers et sauveteurs avaient été envoyés sur la zone sinistrée et que 1 600 autres restaient en attente.

Les sauveteurs apparaissaient côte à côte dans les camions, tandis que d’autres images les montraient debout, recevant des instructions.

Dans d’autres vidéos, on voit le personnel d’urgence utiliser des lampes de poche pour fouiller les décombres, avec des civières orange pour transporter les corps.

Les températures sont tombées en dessous de zéro dans le nord de la Chine et des images de vidéosurveillance de l’une des zones les plus touchées ont montré des villageois se réchauffant autour d’un feu de camp pendant que les secouristes installaient leurs tentes.

Les tremblements de terre sont fréquents en Chine. En août, un séisme de magnitude 5,4 a frappé l’est du pays, faisant plus de 20 blessés et provoquant l’effondrement de dizaines de bâtiments.

En septembre 2022, un séisme de magnitude 6,6 a frappé la province du Sichuan, tuant près de 100 personnes.

Un autre séisme de magnitude 7,9 en 2008 a fait plus de 87 000 morts ou disparus, dont 5 335 écoliers.

A lire également